Le début du commencement : 1890 - 1920

Aller en bas

Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  Eddy le Sam 2 Aoû 2008 - 4:01


Salut à tous. A MA demande générale j'ai décidé de vous proposer une petite histoire de l'aviation commerciale avec comme point central l'inévitable Douglas DC-3 mais pas que lui !
Je puis aborder beaucoup d'autres sujets dans le monde de l'aviation mais je vous propose au départ un survol des grandes étapes du transport aérien, qu'il soit fret ou passagers. On approfondira ensuite certaines grandes inventions qui ont bouleversé nos vies de voyageurs. Idem avec des exploits réalisés pare les pionniers et pourquoi pas aller plus haut, je possède une collection de coupures de presse de la conquète de l'espace depuis le premier Spoutnik jusqu'aux premiers pas sur la lune. Des recherches d'archves en perspective ! (à noter qu'entre ces deux évènement il y a seulement ... DIX ans !)
En premier lieu donc, commençons par le ... commencement ?
Il était une fois...
Je passerai rapidement sur les travaux de Léonard de VINCI fin du XVè s. mais la vis, puis l'hélice et même l'hélicoptère lui doivent tout... Tout simplement !
Hélas il n'a jamais eu les moyens techniques de les mettre en application pratique.
Idem pour les "montgolfieres" des frères MONTGOLFIER, ballons à air chaud impossibles à piloter mais qui prirent l'air dès 1783.
Courant du XIXè s. quelques planeurs sont essayés sans trop de succès. Sans propulsion il est difficile de dire si "ça" vole ou si ça tombe lentement le long de la pente ?
Les premiers essais de vol réel sont signés du français Clément ADER à la fin du XIXè s. Mieux encore, son appareil : l'EOLE est appelé "avion" par l'inventeur. Un mot créé de toutes pièces qui a toute sa signification de nos jours.
9 octobre 1890 à 16h06 heure de Paris, l'Eole parcourt une cinquantaine de mètres à 20 cm d'altitude. Le premier vol motorisé a été réalisé.
L'engin est composé d'une structure en bois entoilée et le moteur est une chaudière à vapeur qui entraîne une hélice tractrice elle aussi en toile. Une copie de cet engin est visible au musée de l'aéronautique du Bourget, à Paris. C'est une chauve-souris qui a inspiré les formes des ailes et les proportions de la machine.

(photo perso)

La primeur de ce vol est évidemment contestée par tous ceux qui effectuaient le même type de recherches et avaient été pris de vitesse. Il fut souvent considéré que le vol de l'Eole n'avait pas réellement été "controlé" mais plutôt subi par le pilote. Aucune gouverne manoeuvrable n'existant alors.
Il est à remarquer que beaucoup de grandes inventions sont apparues simultanément en plusieurs endroits éloignés sur terre, prouvant que la recherche est une compétition de tous les jours et qu'il suffit parfois de quelques jours d'écart pour passer de pionnier à second... La conquète de l'espace, l'automobile, les médicaments etc etc en sont des exemples frappants.
Dans les années 1890, l'automobile commence sa longue aventure et avec elle les moteurs à explosion qui évoluent et gagnent en puissance. L'aviation va en profiter rapidement.
En 1900, ZEPPEELIN fait voler le premier vrai ballon dirigeable. Comme toujours c'est la motorisation qui pose problème. Tout ça va très rapidement s'arranger.
17 décembre 1903 : deux frères lancent pour la première fois un engin motorisé et piloté dans les airs.
C'est le "Flyer 1", on est à Kitty Hawk en Caroline du Nord et les frères sont Orville et Wilbur WRIGHT.

Quelques secondes de vol, 250 mètres malgré le vent fort. L'exploit est réalisé. Cette photo montre le tout premier décollage du Flyer 1. Orville pilote, Wilbur est au sol et observe. Un moteur, 2 hélices, biplan en canard, cet engin est atypique, très instable mais bien des solutions techniques seront néanmoins retenues dans le futur.
Ensuite les choses se précipitent, les constructeurs se lancent et les vols durent de plus en plus longtemps avec des altitudes atteintes frisant la folie (héhé...). D'ailleurs ceux qui chutent ne sont plus là pour le raconter.
Très rapidement les démonstrations de vol se transforment en baptèmes de l'air puis en voltige aérienne destinée à démontrer les capacités des machines. Les temps des pionniers sont généralement des époques folles où la mortalité des intervenants est terrible. C'est aussi le cas dans l'aviation, évidemment.
Vient alors l'époque des grands défis : relier deux villes en un seul vol puis les traversées de mers, où se poser est impossible ce qui garantit la réalité de l'exploit. Des journaux créent des prix pour qui effectuera le premier un vol imposé.
Ainsi le Daily Mail offre 500 livres sterling pour la traversée de la Manche.
Nombreux sont les candidats, beaucoup échouent lamentablement mais trois sont encore en lice. Le 25 juillet 1909 Louis BLERIOT réalise l'exploit sur un avion de sa conception, dont une copie vole encore actuellement à La Ferté Allais et a même réitéré l'exploit dans les années 1990.

(photo perso)

Le 23 septembre 1913 Roland GARROS effectue la première traversée de la Méditerranée à bord de son Morane-Saulnier.
Le 21 mai 1927 Charles LINDBERGH pose son RYAN à Paris, en provenence directe de New-York. L'Atlantique est vaincu. Le Spirit Of St.Louis est exposé au Smithsonian Institue de Washington mais une copie vole de nos jours.

(photo perso)

Pour ces longues distances le gros problème était devenu la capacité en carburant, qui imposait aux avions de décoller avec une énorme surcharge et donc se soldait très souvent par un crash et une boule de feu en bout de piste.
En 1914 débute la "grande guerre", la première guerre mondiale. L'aviation y aura son rôle à jouer. D'abord pour l'observation des lignes ennemies puis pour le largage de fléchettes lestées destinées à abattre les cavaliers. (il fallait viser juste !)
Ensuite ce furent des bombes qui furent larguées puis des mitrailleuses furent installées pour abattre les dirigeables ennemis puis se défendre contre les autres avions et enfin le mitraillage au sol. La chasse, les bombardiers, le reco étaient nés. L'aviation "moderne" était en route.
Dans les années 1920 les premières compagnies aériennes se créent, transportant passagers et fret mais c'est essentiellement le transport de courrier qui génère des bénéfices, le reste se fait encore à perte et est subsidié par les postes pour maintenir l'activité de courrier aérien, très rentable.

Latécoère
relie déjà régulièrement la France et le Maroc en 1921. En 1923 la ligne est étendue jusqu'au Sénégal.
Les "gros porteurs" se déplacent en longeant les côtes mais s'aventurent rarement en mer. Les hydravions vont combler ce vide et permettront bientôt de rejoindre les Amériques en "toute sécurité".
A noter que dans les années 1920 les grands constructeurs aéronautiques sont déjà bien présents : DOUGLAS, FOKKER, DE HAVILLAND, BOEING, LOCKHEED, WRIGHT, CURTISS, DORNIER, JUNKERS...
C'est aussi à cette époque que les grands noms d'aviateurs apparaissent. Outre Lindbergh et autres recordmen des hommes de l'ombre viennent aux avants-plans : Antoine de St.Exupéry, Mermoz, Guillaumet, Guynemer et tant d'autres défrichent de nouvelles liaisons aériennes pour les compagnies aériennes naissantes. Bien des exploits furent réalisés par ces hommes dont on peut reparler plus tard, dans des sujets consacrés, comme l'histoire de l'Aéropostale etc. (A vous de voir...)
C'est encore à cette époque que les futures Air France, KLM, Swissair, Sabena, PanAm, Lufthansa prennent naissance.
Voilà en TRES résumé une histoire d'une richesse inimaginable, partant de rien pour arriver au berceau de notre aviation moderne, tout ça en 20 ans seulement...
Songez y, le début du XXè s. fut la période la plus prolifique que le monde ait jamais connu. Il est bien difficile d'imaginer ce que nos grands-parents ont vécu comme progrès, passant du cheval à l'automobile, de la terre battue au couvre-sol en vinyle, du broc à la salle de bains, du feu de bois au chauffage central en une seule génération.
avatar
Eddy
Vrai de Vrai

Masculin
Nombre de messages : 758
Age : 67
Localisation : Liège-Belgique
Loisir : Nature, voyages, beaux chars américains
Âge : 57
Date d'inscription : 19/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://tribain-a-lifetime.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  custom53 le Sam 2 Aoû 2008 - 14:04

Salut

très intéressant ,j'aime bien ce genre d'histoire.
avatar
custom53
Vrai de Vrai

Masculin
Nombre de messages : 538
Age : 42
Localisation : Pointe-aux-Trembles
Loisir : Mécanique,Voitures et plus...
Âge : 32ans
Date d'inscription : 03/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  Eddy le Dim 3 Aoû 2008 - 12:39

custom53 a écrit:Salut

très intéressant ,j'aime bien ce genre d'histoire.

Alors on continue ? ... Crying or Very sad
avatar
Eddy
Vrai de Vrai

Masculin
Nombre de messages : 758
Age : 67
Localisation : Liège-Belgique
Loisir : Nature, voyages, beaux chars américains
Âge : 57
Date d'inscription : 19/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://tribain-a-lifetime.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  custom53 le Dim 3 Aoû 2008 - 17:57

Salut

C'est certain que l'on continue,l'aviation est un domaine que je ne connais pas et qui demande à être connue.
avatar
custom53
Vrai de Vrai

Masculin
Nombre de messages : 538
Age : 42
Localisation : Pointe-aux-Trembles
Loisir : Mécanique,Voitures et plus...
Âge : 32ans
Date d'inscription : 03/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  440power le Dim 3 Aoû 2008 - 21:29

merci pour cette fabuleuse histoire sur l'aviation. Cool
OUI !! on continu Razz
avatar
440power
Apprenti

Masculin
Nombre de messages : 46
Age : 27
Localisation : quebec
Loisir : moto,ski-doo,auto
Âge : 18 ans
Date d'inscription : 28/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.ndl-racing-team.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  chrys300 le Dim 3 Aoû 2008 - 22:02

Merci pour cette histoire EDDY

On si connais pas beaucoup en aviation mais je crois que tu saura bien placé pour nous enseigné l'histoire des avions Wink

Mais question comme ça, comment ils ont fait pour faire voler un avion sans moteur Question

Pour la traverser de l'atlantique sur un meme plein d'essence, comment on t'il fait pour savoir qu'il pourrait le faire sur le meme plein Question

a+

_________________
J'aime tous ce qui est vieux. Mais quand il question de femme,
j'aime qu'elle soit jeune et douce!!!!

Ce que quelqu'un fait, quelqu'un peut le défaire.
Ce que quelqu'un défait, quelqu'un peut le refaire!!!!!
avatar
chrys300
Dur de Dur

Masculin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : Rivière-du-loup
Loisir : Les vieux chars
Âge : 23
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  Eddy le Lun 4 Aoû 2008 - 3:47

Salut Chrys300,
Pour faire voler un avion sans moteur (ça s'appelle un ... planeur Wink ) il faut une pente et se laisser descendre pour avoir la vitesse suffisante pour décoller. Les deltaplanes le font encore de nos jours.

La consommation du moteur étant connue et la distance à franchir aussi, il est assez facile de calculer la quantité d'essence à embarquer, en tenant compte de vents peut-être contraires (n'oublie pas que le télégraphe existait déjà du temps de Lindbergh, et il y avait des bateaux-phares sur l'atlantique ainsi que des cargos qui se déplacaient donc ils savaient avant de partir quelle était la météo . . . enfin . . . à peu près !
Le principal problème était au décollage car les avions étaient si chargés en esence qu'ils parvenaient très difficilement à décoller et prendre de l'altitude. Pouyr cela Lindbergh n'a pas embarqué de radio et avait seulement un thermos de café et deux sandwiches pour tout bagage. Vu la durée du vol, 33 heures 30 minutes, il s'est endormi plusieurs fois et cela a failli le perdre, comme beaucoup d'autres. La chance lui a souri, en tout cas à cette période, la suite fut bien plus terrible pour lui. (a suivre !)
avatar
Eddy
Vrai de Vrai

Masculin
Nombre de messages : 758
Age : 67
Localisation : Liège-Belgique
Loisir : Nature, voyages, beaux chars américains
Âge : 57
Date d'inscription : 19/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://tribain-a-lifetime.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  chrys300 le Lun 4 Aoû 2008 - 7:41

bounce

_________________
J'aime tous ce qui est vieux. Mais quand il question de femme,
j'aime qu'elle soit jeune et douce!!!!

Ce que quelqu'un fait, quelqu'un peut le défaire.
Ce que quelqu'un défait, quelqu'un peut le refaire!!!!!
avatar
chrys300
Dur de Dur

Masculin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : Rivière-du-loup
Loisir : Les vieux chars
Âge : 23
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  Eddy le Lun 4 Aoû 2008 - 15:37

Une vue en coupe dy Ryan "Spirit Of St.Louis" de Ch. Lindbergh
avatar
Eddy
Vrai de Vrai

Masculin
Nombre de messages : 758
Age : 67
Localisation : Liège-Belgique
Loisir : Nature, voyages, beaux chars américains
Âge : 57
Date d'inscription : 19/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://tribain-a-lifetime.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  chrys300 le Lun 4 Aoû 2008 - 21:44

Salut EDDY

question comme ça, c quoi un périscope?? on voit ça sur ta dernière photo.

Pas trop puissant comme moteur!!! 220 CV on a plus dans nos bagnoles

La coquille de l'avion elle était fait avec quoi?? en acier, alu, stanless....

plus haut tu parle, d'un planeur quand il ni a pas de moteur, donc le premier avion n'en était pas un, c'était plutot un planeur. On voit dans les vieux film défois, des gens qui essayais de se construire un système oiseau, il s'attache après les palme et font comme un oiseau. es-ce que ça été tester ça aussi a cet époque??

continue ton histoire Cool

_________________
J'aime tous ce qui est vieux. Mais quand il question de femme,
j'aime qu'elle soit jeune et douce!!!!

Ce que quelqu'un fait, quelqu'un peut le défaire.
Ce que quelqu'un défait, quelqu'un peut le refaire!!!!!
avatar
chrys300
Dur de Dur

Masculin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : Rivière-du-loup
Loisir : Les vieux chars
Âge : 23
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  Eddy le Mar 5 Aoû 2008 - 3:19

Salut Jérémie,
Les inventeurs des débuts copiaient les oiseaux, évidemment ! Mais les ailes qui battent n'ont jamais réussi avec la seule force humaine.
Les vieux films qu'on voit sont vrais et c'était des essais très sérieux même si on eu rit beaucoup maintenant ! Ce vélo avec des fusées qui font flamber le pantalon du pilote, c'était aussi une invention de l'époque. Demeurée sans suites sauf pour le cobaye, qui a du soigner de "profondes" Twisted Evil brûlures What a Face
Je crois qu'il y a un malentendu concernant l'"avion" EOLE, il avait un moteur mais c'était une chaudière à vapeur, pas un moteur à explosion. Ses ailes de chauve-souris étaient fixes c'est seulement l'hélice qui le faisait avancer.
Le périscope (rétractable) du Spirit Of St.Louis servait au décollage et, on espérait, aussi à l'atterrissage car le pilote ne voyait pas devant à cause de l'énorme réservoir, placé au centre de gravité de l'avion. Seules deux petites fenêtres permettaient au pilote de voir la terre par le côté et un toit vitré pour faire le point au sextan, sur les étoiles.
A cette époque, les pilotes ne voyaient rien devant eux au roulage car l'avion était cabré. Ce n'est que lorsque la roulette de queue se soulevait avec la vitesse qu'ils commencaient à voir. D'ailleurs, lorsqu'on voir rouler les chasseurs de la seconde guerre mondiale ils zigzaguent tout le temps, juste pour aperçevoir la piste et ainsi pouvoir évier les obstacles.
Souvent un mécanicien est assis sur l'aile et guide le pilote lorsqu'il taxie.
Le Spirit est en tubes d'acier soudés, couverts de toile pour l'arrière et d'aluminium bouchonné à l'avant. Ce type de construction est très courant à l'époque. Le tube d'acier a remplacé les longerons en bois des débuts. La toile, ultra-légère, sera encore utilisée jusqu'aux années '40.
200 cv pour 2300 kg c'est très performant pour l'époque et surtout plus il est gros plus le moteur consomme, donc plus il alourdit l'avion en carburant etc etc.
Des moteurs d'avions de 350 cv arriveront fin des '20-début '30
avatar
Eddy
Vrai de Vrai

Masculin
Nombre de messages : 758
Age : 67
Localisation : Liège-Belgique
Loisir : Nature, voyages, beaux chars américains
Âge : 57
Date d'inscription : 19/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://tribain-a-lifetime.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  chrys300 le Mar 5 Aoû 2008 - 12:46

de l'explication!!

_________________
J'aime tous ce qui est vieux. Mais quand il question de femme,
j'aime qu'elle soit jeune et douce!!!!

Ce que quelqu'un fait, quelqu'un peut le défaire.
Ce que quelqu'un défait, quelqu'un peut le refaire!!!!!
avatar
chrys300
Dur de Dur

Masculin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : Rivière-du-loup
Loisir : Les vieux chars
Âge : 23
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  Eddy le Jeu 7 Aoû 2008 - 5:27

En relisant ce sujet, je me souviens que lorsque je suis allé voir le Spirit Of St.Louis en meeting à Paris et que j'en ai reparlé ensuite à mon père il s'est souvenu que tout le monde était suspendu à la radio pour avoir des nouvelles fraîches de l'exploit qui était en train de se réaliser.
Un peu comme moi, en 1957 lorsque le Spoutnik a lancé ses premiers bip bip puis en 1969 quand Neil Armstrong a marché sur la lune.
Ensuite je ne me souviens pas d'un évènement aussi énorme dans l'histoire de l'humanité jusqu'à nos jours.
Cette époque fut certainement bien plus exhaltante que nos années de terrorisme et de récession économique...
Pourtant il y a eu le crash boursier américain, 2 guerres mondiales etc etc... Bizarre cette mémoire sélective.

Eddy le philosophe Wink
avatar
Eddy
Vrai de Vrai

Masculin
Nombre de messages : 758
Age : 67
Localisation : Liège-Belgique
Loisir : Nature, voyages, beaux chars américains
Âge : 57
Date d'inscription : 19/12/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://tribain-a-lifetime.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  chrys300 le Jeu 7 Aoû 2008 - 12:31

Le crash boursier ainsi que les 2 guerres mondiales n'ont pas été un exploit en quelque sorte. Je crois que ça été percu comme étant de la mauvaise gourvene politique. Tandis que le vol en avion était du surnaturel, du jamais vu auparavent. De la guerre, de la pauvreté c'est chose courant dans la vie peut importe l'époque!!! C comme quand il ont fabriquer le chemin de fer ici au Canada, c'était tout un projet!!!

_________________
J'aime tous ce qui est vieux. Mais quand il question de femme,
j'aime qu'elle soit jeune et douce!!!!

Ce que quelqu'un fait, quelqu'un peut le défaire.
Ce que quelqu'un défait, quelqu'un peut le refaire!!!!!
avatar
chrys300
Dur de Dur

Masculin
Nombre de messages : 1359
Age : 33
Localisation : Rivière-du-loup
Loisir : Les vieux chars
Âge : 23
Date d'inscription : 14/12/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le début du commencement : 1890 - 1920

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum